Connecting Networks

Articles in Category: Archives Rezopole

L’UE veut prolonger la suppression des frais d’itinérance

Le vendredi, 26 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

L’UE veut prolonger la suppression des frais d’itinérance

Annoncée en juin 2015, après un accord noué entre les Parlements européens et le Conseil, la fin des frais d’itinérance s’est bien concrétisée deux ans plus tard. Si depuis tout le monde a pris goût à cette mesure qui évite les mauvaises surprises sur sa facture téléphonique lors de ses déplacements à l’étranger, celle-ci doit prendre fin en 2022.

 

La Commission européenne vient donc de proposer de prolonger de dix ans la suppression des frais de “roaming” entre les pays membres. L’objectif étant même d’aller encore plus loin : « Les consommateurs pourront bénéficier de la même qualité et de la même vitesse de connexion à leur réseau mobile à l’étranger que chez eux, lorsque des réseaux équivalents sont disponibles » précise l’institution dans un communiqué.

En effet, 33 % des Européens jugent que leur vitesse de connexion mobile est de moins bonne qualité lorsqu’ils sont à l’étranger. Les opérateurs du pays visité seraient donc tenus de fournir des performances équivalentes lorsque les consommateurs sont en itinérance.

 

Un sujet qui tient à cœur de l’UE depuis de nombreuses années. D’ailleurs, les consommateurs européens avaient déjà pu constater une baisse de 80 % depuis 2007 du prix des appels, des SMS et des transferts de données d’un pays à l’autre de l’Union.

 

Pour la suite, les négociations sont toujours en cours avec les opérateurs téléphoniques. Ces derniers tentent de mesurer l’impact des nouvelles mesures souhaitées par la Commission.

 

 

 Lire l'article

 

Source : Presse Citron

 

 

 

 

Numérique plus vert : le gouvernement dévoile ses plans

Le vendredi, 26 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Numérique plus vert : le gouvernement dévoile ses plans

Le gouvernement vient d’annoncer une “feuille de route numérique et environnement” afin de réduire l’empreinte carbone du numérique en France. Avec plusieurs mesures, ce document est le fruit de la collaboration entre les cabinets de Cédric O, secrétaire d’État au numérique, et Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Un fonds d’aide doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros est également prévu.

 

Parmi ces mesures, les opérateurs télécoms devront ainsi inciter les clients à rapporter leurs mobiles non utilisés. Le but étant de les injecter dans le circuit du reconditionnement ou les diriger vers celui du recyclage.

Si se tourner vers des appareils facilement réparables (grâce à l’indice de réparatibilité en place depuis le 1er janvier 2021) ou le reconditionné (auprès d’acteurs tels que Back Mark, ReCommerce ou PRS Solution), c’est mieux mais pas l’idéal non plus. Cédric O indique : « Nous avons confié une mission à l’Arcep afin qu’elle se penche sur le modèle des smartphones subventionnés par les opérateurs télécoms. Cela est peut-être un accélérateur du renouvellement des téléphones et donc problématique pour l’environnement. Nous voulons creuser ce sujet et objectiver l’impact de ces pratiques commerciales avant de prendre d’éventuelles décisions sur le sujet ».

Le secrétaire d’État au numérique réfléchit notamment à pousser davantage « la location des smartphones auprès des opérateurs, comme cela se fait dans d’autres pays ».

 

De son côté, le gendarme des télécoms s’est vu demander la création d’un “baromètre environnemental des acteurs du numérique”. Celui-ci se basera sur les données collectées auprès d’acteurs tels que les gestionnaires de centre de données, les fabricants de smartphones et les opérateurs télécoms.

L’Arcep devra également tenir compte de l’aspect environnemental lors de l’attribution des fréquences de la 5G. De ce fait, les critères d’attribution pourraient inclure la consommation énergétique des antennes-relais, au même titre que la couverture du territoire.

 

Sans oublier les géants du Net et plus particulièrement les plates-formes vidéo populaires telles que Neflix. Barbara Pompili explique : « Quel est l’intérêt de diffuser des vidéos en très haute qualité sur des écrans de smartphones de quelques centimètres ? Il faut éviter ces pratiques aberrantes comme, par exemple, la lecture automatique des vidéos, qui entraînent des dépenses d’énergie inutiles ».

 

Le gouvernement devra lui aussi montrer l’exemple en se tournant vers le reconditionné et en soutenant la filière. « L’État doit donner l’exemple. Nous souhaitons que 20 % des commandes publiques de téléphones ou de matériels informatiques concernent des appareils reconditionnés », annonce Barbara Pompili.

 

 

 Lire l'article

 

Source : Univers Freebox

 

 

 

 

Fibre : fin d’année record pour Orange et Bouygues

Le vendredi, 19 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Fibre : fin d’année record pour Orange et Bouygues

Les résultats publiés par Orange et Bouygues Telecom confirment l’engouement des Français pour l’Internet à Très Haut Débit. Les deux opérateurs ont vu leur nombre d’abonnés FttH exploser au cours du 4e trimestre 2020 avec des gains de 9 % pour le premier et de 16 % pour le second.

 

La fin d’année 2020 n’a jamais été aussi fructueuse pour l’opérateur historique. Avec 388 000 clients fibre supplémentaires sur les trois derniers mois de l’année, Orange comptabilise 4,5 millions d’abonnés Internet en FttH. Ce qui lui permet aussi d’asseoir sa position de numéro un sur la fibre même si son dauphin, Free, n’a pas encore publié ses résultats.

L’acte 2 du confinement a achevé de convaincre bon nombre de Français de la nécessité de se doter d’une ligne Internet à très haut débit pour faire face à la répétition de ce type de situation. Dans ce contexte, la fibre Orange étant la plus disponible, avec 22,9 millions de locaux éligibles à la fin d’année, a sans surprise été fortement sollicitée.

 

Bouygues Telecom reste un cran derrière Orange, mais aussi Free, en nombre de locaux éligibles à ses offres FttH : 17,7 millions à fin 2020. C’est tout de même 6 millions de plus en un an, ce qui, conjugué à l’effet confinement et au fait qu’il parte de plus loin, n’est pas étranger à l’impressionnante progression affichée par l’opérateur.

En effet, la marque télécom du groupe Bouygues est passée de 1 million à 1,6 million de clients Internet en fibre optique en seulement un an. Soit un bond de 60 % auquel a largement contribué le 4e trimestre puisque 226 000 abonnés FttH sont venus grossir les rangs sur la période.

 

Au total, près de 40 % des 4,2 millions de foyers surfant chez Bouygues disposent de la fibre optique, soit un taux de pénétration similaire à celui d’Orange et Free. Avec un contexte si porteur pour la fibre, la marque d’Iliad devrait sans nul doute battre des records au 4e trimestre, et approcher le cap symbolique des 3 millions d’abonnés fibre. Réponse lors de son bilan 2020, prévu le mois prochain.

 

 

 Lire l'article

 

Source : DegroupTest

 

 

 

 

Cybersécurité : l’État veut débloquer un milliard d’euros

Le vendredi, 19 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Cybersécurité : l’État veut débloquer un milliard d’euros

Le président de la république a annoncé un plan de soutien au secteur français de la cybersécurité. Ces attaques informatiques touchent l’ensemble des pays dans tous les secteurs, avec des attaques ayant parfois des buts cybercriminels et parfois une volonté de déstabilisation de la part d’un autre État.

Sur le sujet, Emmanuel Macron rappelle les progrès déjà mis en œuvre par l'Anssi depuis 2017, et détaille les efforts supplémentaires du gouvernement en la matière.

 

Les objectifs du plan annoncé par le gouvernement sont : renforcer la filière de la cybersécurité et soutenir la transition numérique des acteurs, entreprises et collectivités locales affectées par cette recrudescence d’attaque.

Un plan en quatre volets. Le premier volet sera consacré à financer la recherche et le développement d’une offre technologique « de pointe » dans le secteur de la sécurité pour une part de 500 millions d’euros. Les fonds publics financeront 290 millions tandis que le reste proviendra d’acteurs privés.

Le deuxième volet du plan représente 148 millions d’euros et concerne le « renforcement des liens dans la filière ». L’investissement de l’État s’élèvera à 74 millions d’euros.

Le troisième volet vise à « soutenir la demande », avec un plan de 176 millions d’euros. 136 millions d’euros seront alloués à l’Anssi au travers du plan de relance et le reste visera à soutenir l’effort en matière de formation.

Le dernier volet, évalué à 200 millions d’euros, concernera les investissements directs de l’État dans des entreprises de cybersécurité. Là aussi l’État compte sur les partenariats publics / privés pour soutenir l’émergence de nouveaux acteurs.

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

Formez-vous à distance au protocole BGP !

Le mercredi, 17 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Formez-vous à distance au protocole BGP !

Rezopole vous propose, les 09 & 10 mars, un atelier interactif afin de vous transférer les bases du protocole BGP et vous guider vers l’autonomie IP.

 

Cette formation, assurée par des professionnels pour les professionnels, couvre le fonctionnement et la configuration du BGP sur Bird, Cisco, FRR. Ce protocole est nécessaire pour s’interconnecter sur un IXP et profiter au mieux des offres “transit multiple”.

 

Au cours de ces deux journées, vous abordez de manière progressive et complète les différents aspects du BGP (le peering et l’utilisation de Route Server). Dès le 1er jour, vous mettez en place votre première session. Vous découvrirez également les techniques pour annoncer et filtrer les réseaux, tant en IPv4 qu’en IPv6.

 

  

Tarif : 1000 € HT/participant pour 2 jours.

Cette formation est susceptible d'être prise en charge par votre OPCO (numéro d’activité : 84691581469).

 

Vous souhaitez participer ? Demandez un devis ici.

Clôture des inscriptions le 05 mars 2021.

 

Programme

 

    • Rappels IP/AS/Routage
    • Détails du protocole BGP
    • Différence IGP / EGP
    • Prise en main de l'environnement de TP (frr)
    • Configuration premières sessions, FULL Table
    • Sessions de peering multiples
    • Filtrage : Prefix-list et Route-map
    • Debugs d'annonces, filtrages, boucles
    • Outils de diagnostics
    • Filtrage : AS-PATH et Route-map
    • Les communautés BGP
    • Exemples d’utilisation pour LyonIX
    • Traffic Shaping : AS-PATH prepend et désagrégation
    • Fine BGP Tuning : Convergence rapide et détection de PATHs sub-optimal / Perte de paquets
    • Déclarations de routes RIPE / RPSL / RPKI / Peering DB et filtrages associés
    • Best Current Practices de configuration switch / routeur
    • Différences entre V4 et V6 ! Pour mettre en place V6 et continuer à assurer V4.                        

 

 

 

Télécharger la plaquette BGP

 

 

 

 

France-IX et le peering régional français

Le vendredi, 12 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

France-IX et le peering régional français

France-IX est au cœur des échanges Internet : le peering. Présentation de la société, sa mission régionale en France, sa communauté d’environ 400 entreprises adhérentes, ses activités, ses projets…

 

(Re)Découvrez l’interview de Simon Muyal, directeur technique de France-IX, pour DataCenter Magazine.

 

 

 Écouter l'interview

 

Source : DataCenter Magazine

 

 

 

 

Réseaux mobiles : fracture territoriale toujours d’actualité

Le vendredi, 12 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Réseaux mobiles : fracture territoriale toujours d’actualité

Le bilan annuel de la qualité d’expérience des services proposés par les opérateurs mobiles en France métropolitaine vient d’être publié par le cabinet spécialisé Qosi. Ce document est destiné à rendre compte de l’expérience des utilisateurs sur les réseaux 2G, 3G et 4G commercialisés par les opérateurs au cours de l’année 2020.

 

Cette étude est basée sur les remontées de terrain de 42 000 contributeurs répartis dans 20 000 communes de France. Et les résultats rendent compte d’une disparité de plus en plus grande des situations, que l’on soit à la campagne ou à la ville. En 2020, 23 % des communes de métropole disposent de réseau 4G de faible qualité, avec une large majorité de débits inférieurs à 10 Mb/s. Pire encore, 3 % des communes sondées ne disposent pas d’un quelconque réseau data exploitable… autant de communes qui se trouvent à 95 % en zone rurale.

 

À noter tout de même que la qualité de service des réseaux mobiles ne cesse de s’améliorer, en ville comme à la campagne. Concernant les débits descendants par exemple, Orange a pris une longueur d’avance sur ses concurrents en 2020, avec le meilleur débit moyen au niveau national. L’opérateur historique est suivi par SFR, puis Bouygues et enfin Free.

Malgré une amélioration généralisée, celle-ci ne suffit toujours pas à creuser le fossé béant qui sépare désormais les connexions des ruraux et des urbains.

Prenons le cas d’Orange. Même en améliorant ses débits descendants de 10 Mb/s dans toutes les zones géographiques, cela reste insuffisant pour résorber l’écart entre la qualité de service observée en milieu rural et en milieu urbain. L’opérateur est ainsi celui avec la plus forte disparité de débits entre les différentes strates de la population.

À l’inverse, Free progresse de manière uniforme sur l’ensemble du territoire ce qui en fait l’opérateur proposant la qualité de service la plus homogène.

 

Même son de cloche pour les débits montants. Orange présente le meilleur débit moyen montant au niveau national. Mais la différence de traitement restera forte selon que les utilisateurs se trouvent en milieu urbain ou rural. Malgré cela, l’opérateur historique s’impose comme celui qui présente les meilleurs débits pour toutes les strates de population. Suit Bouygues Telecom, talonné par SFR puis Free.

 

Cette fracture territoriale se retrouve logiquement dans les résultats de la qualité de service proposée par les opérateurs sur la navigation web. Au niveau national, la proportion de pages affichées en moins de 10 secondes est de 92 % pour Orange, 89 % pour Bouygues Telecom et SFR et de 86 % pour Free. Et là encore, la zone rurale décroche de 5 à 10 points par rapport aux zones urbaines. De quoi pousser les opérateurs à redoubler d’efforts pour espérer enfin combler la fracture numérique en 2021.

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

Cellnex s’offre Hivory, la TowerCo d'Altice

Le vendredi, 05 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Cellnex s’offre Hivory, la TowerCo d'Altice

L’espagnol Cellnex vient de se porter acquéreur de l’ensemble du portefeuille de 10 500 sites mobiles français d'Hivory, la TowerCo de SFR. Effective d’ici au second semestre 2021 et sous réserve de validation par les autorités, l’opération été valorisée à 5,2 milliards d’euros pour Cellnex. Elle comprendra également un programme d’investissements complémentaires de 900 millions d’euros pour déployer 2 500 nouveaux sites d’ici à 2029.

 

Avec cette transaction, Cellnex se place aux avants-postes du marché des infrastructures mobiles en France. Présent en France depuis 2016 via sa branche locale, le groupe comptait début 2020 plus de 9 000 sites mobiles répartis dans tout l’Hexagone. L’acquisition d'Hivory place Cellnex dans la peau du leader du secteur, avec près de 20 000 sites mobiles (antennes et toits-terrasses) sur le territoire.

 

Comme lors des accords conclus par Bouygues Telecom puis Free avec Cellnex, SFR devrait rester locataire de son ancien réseau d’infrastructures mobiles pour une durée d’au moins 18 ans, renouvelable par périodes de 5 ans.

L’accord conclu avec SFR illustre les fortes ambitions du groupe en France et en Europe. Le champion espagnol des infrastructures mobiles vient donc de s’offrir l’un de ses principaux concurrents sur le marché français.

 

Ne reste plus désormais que TDF et la future TowerCo d’Orange France sur le marché français pour faire face au géant espagnol. Ce qui place ce dernier en position confortable, avant sa nouvelle augmentation de capital. Celle-ci doit lui permettre de financer un portefeuille de projets d’acquisition dont une partie a déjà été engagée pour l’acquisition d’Hivory en France et l’intégration des sites de Deutsche Telekom aux Pays-Bas.

 

Au titre de son exercice 2019, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires global en hausse de 15 % sur l’année ainsi qu’un EBITDA en hausse de 16 % par rapport à l’exercice précédent. Présent en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, en France, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Irlande, au Portugal, en Autriche, au Danemark et en Suède, l’ogre espagnol a aujourd’hui la main sur un parc de 120 000 sites, dont 75 000 sont opérationnels, les autres étant en cours d’acquisition ou de déploiement d’ici à 2028.

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

Le C. A. de France-IX désormais au complet

Le mardi, 02 février 2021. Posté dans Archives Rezopole

Le C. A. de France-IX désormais au complet

Organisé le 29 janvier dernier, le second tour des élections servait à renouveler le conseil d’Administration de France-IX en garantissant davantage d’équité aux membres de Rezopole (intégrés en tant que membres de France-IX depuis le 15 décembre 2020).

Les membres ont été nombreux à voter puisqu’avec 38 % de votants, le quorum de 25 % a été largement dépassé !

 

Sur les six candidats en lice, Philippe Duby et Grégoire Villain ont réuni le plus grand nombre de voix.

Les membres ont ainsi soutenu en majorité l’ancien Président du Conseil d’Administration de Rezopole, assurant ainsi une représentation au sein du Conseil d’Administration de France-IX par un candidat issu de la communauté lyonnaise.

 

Pour plus d’informations, cliquez ici.

 

 

 

 

Câble sous-marin : 1ʳᵉ connexion directe à grande vitesse

Le vendredi, 29 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

Câble sous-marin : 1ʳᵉ connexion directe à grande vitesse

Nommé EllaLink, ce câble sous-marin transatlantique permet la première connexion directe à grande vitesse entre l’Europe et l’Amérique latine.

 

Opérationnel au second trimestre 2021, ce projet réduira la latence de 50 %, par rapport à l’infrastructure actuelle, atteignant ainsi une valeur réelle de moins de 60 ms entre le Portugal et le Brésil.

Des connexions sont également prévues avec l’île de Madère, le Cap-Vert et Marseille, pour une connectivité accrue avec l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient. D’autres points de connexion sont à l’étude comme avec la Mauritanie, le Maroc, la Guyane française et les îles Canaries.

 

Doté d’un budget de 150 millions d’euros, le projet Ellalink est une double réussite : portugaise et européenne. À la fois pour le président Marcelo Rebelo de Sousa, nouvellement ré-élu, et pour la présidence de l’Europe par le Portugal, établissant une relation performante entre les deux continents.

 

 

 Lire l'article

 

Source : Datacenter Magazine

 

 

 

 

L’IXPloration #28 en visioconférence

Le lundi, 25 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

L’IXPloration #28 en visioconférence

France-IX Lyon / Rezopole vous donne rendez-vous le 05 février prochain pour une matinée dédiée à l’amélioration des échanges Internet BtoB grâce aux infrastructures de LyonIX et GrenobliX.

 

Seront détaillés lors de cette visioconférence :

- la partie IXP qui apporte une amélioration des échanges Internet entre les utilisateurs d’un territoire, une baisse des coûts Télécom, ainsi qu'une sécurisation et optimisation du réseau grâce aux routes multiples proposées.

- la partie NAP qui propose aux membres connectés un accès direct aux opérateurs présents et à leurs offres. On y achète ou vend tout type de service Télécom avec une grande flexibilité.

 

Au programme

  • Présentation générale
  • Qu'est-ce qu'un IXP/NAP ?
    • Comment ça fonctionne ?
    • Avantages économiques & techniques
  • Les IXP / NAP  de Lyon & Grenoble
    • Les membres
    • Les offres & services
    • Les solutions de raccordement
  • Événements & outils
  • Questions & réponses

 

Informations utiles

  • Horaire de 9h30 à 11h
  • Lien de la visioconférence envoyé par email la veille de l'événement

 

 

 

Je m'inscris

 

 

 

 

Fibre : l’État débloque 570 millions d’euros de plus

Le vendredi, 22 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

Fibre : l’État débloque 570 millions d’euros de plus

Afin de rendre la fibre disponible d’ici 2025 pour 100 % des locaux en France, l’État a décidé de débloquer 570 millions d’euros supplémentaires.

 

Cette somme va notamment concerner les Réseaux d’Initiatives Publiques (RIP) pour proposer de la fibre partout dans les zones rurales. Une première enveloppe de 420 millions d’euros va concerner 12 RIP dont ceux d’Auvergne et de Bretagne. Rien que l’Auvergne aura le droit à 123 millions d’euros pour créer 267 000 prises fibres, c’est-à-dire raccordements individuels, supplémentaires.

Les 150 millions d’euros restants arriveront un peu plus tard. L’État a indiqué que les détails de cette somme seront partagés au cours de l’été.

 

Il est également question de la couverture mobile. Si à ce jour les trois quarts de la France sont couverts en 4G par Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile, 2 000 pylônes supplémentaires seront installés dans les deux ans à venir. Ils rejoindront ainsi les 580 pylônes déjà existants. Au total, les opérateurs installeront quelque 10 000 pylônes.

 

 

 Lire l'article

 

Source : KultureGeek

 

 

 

 

Les 2 plus grands IXP en France fusionnent – Interview

Le vendredi, 15 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

Les 2 plus grands IXP en France fusionnent – Interview

France-IX et Rezopole, les deux plus grands points d’échanges Internet en France faisant du peering, fusionnent. Solutions Numériques a demandé des précisions à leurs deux représentants.

 

Infrastructure physique, l’IXP (Internet eXchange Point, point d’échange Internet en français) ou GIX (Global Internet eXchange), permet aux acteurs interconnectés de s’échanger du trafic Internet local grâce à des accords mutuels dits de “peering”. Cela améliore la qualité de leur débit Internet et limite le nombre d’intermédiaires pour transporter les informations.

 

France-IX est l’un des principaux points d’échange en Europe tandis que Rezopole, basé à Lyon, est le plus important point d’échange régional en France. Face à la concurrence internationale gagnant du terrain dans l’Hexagone, dans un souci de participer à la souveraineté de l’Internet et avec la volonté d’étendre leur présence sur le territoire francophone, ils ont décidé d’unir leurs forces et leurs collaborateurs.

 

Depuis 10 ans, France-IX offre des services d’interconnexion publics et privés par l’intermédiaire de ses points d’échange neutres à Paris et Marseille. Il regroupe plus de 400 membres sous son statut d’association, alors que la structure opérationnelle est menée par la SAS France-IX Services, dirigée par Franck Simon, et dont l’actionnaire unique est l’association.

De son côté, Rezopole, sous statut associatif depuis 20 ans, compte plus de 100 membres connectés à Lyon et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et propose une large gamme de services complémentaires au peering. Philippe Duby est son Président. Ses actifs, hommes et matériels, rejoignent la SAS France-IX Services, tandis que ses membres viennent s’ajouter à ceux de l’association France-IX.

 

Solutions Numériques a interviewé Franck Simon, Président de France-IX Services et Philippe Duby, Président de Rezopole. Ils y évoquent ainsi le statut associatif, leurs clients, les raisons de cette fusion et les prochains défis et déploiements.

 

 

 Lire l'article

 

Source : Solutions Numériques

 

 

 

 

À vos votes !

Le jeudi, 14 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

À vos votes !

Comme annoncé précédemment, une deuxième Assemblée Générale aura lieu, toujours à distance, le vendredi 29 janvier prochain.

 

Cette session extraordinaire est consacrée à l’élection des deux sièges restants au sein du Conseil d’Administration de France-IX. Des élections scindées en deux afin d’assurer l’équité avec les membres de Rezopole, qui sont aujourd’hui intégrés en tant que membres de France-IX et peuvent ainsi voter. Leur représentation au sein du nouveau conseil est donc encouragée en permettant aux membres Rezopole de soutenir et voter pour les candidats issus de leur communauté.

 

Le scrutin est d’ors et déjà ouvert et se déroule en ligne. Les résultats de l’élection seront annoncés le 29 janvier sur le site web de France-IX et sur les réseaux sociaux.

 

Retrouvez toutes les informations utiles (candidats, procédure de vote, etc.) ici : https://www.franceix.net/en/general-meeting/

 

 

 

 

 

France-IX et Rezopole fusionnent !

Le jeudi, 14 janvier 2021. Posté dans Archives Rezopole

France-IX et Rezopole fusionnent !

Rezopole, en fusionnant avec France-IX, amorce une nouvelle étape dans son développement. L'objectif est de capitaliser sur les ressources financières, humaines, commerciales et techniques des deux entités. Cette fusion s’avère être une très bonne opportunité d’avenir pour les deux parties.


Vous pouvez consulter les différents documents légaux ci-après :

 

Liste des membres chargés
de l'administration France-IX

 Liste des membres chargés
de l'administration Rezopole

   

Comptes sociaux Rezopole
Exercice 2017

Comptes sociaux Rezopole
Exercice 2018

Comptes sociaux Rezopole
Exercice 2019

Situation intermédiaire
de Rezopole au 30.06.2020

       

Procès verbal du conseil d'administration
de Rezopole du 13.10.2020

Procès verbal du conseil d'administration
de France-IX du 15.10.2020

       

Traité de fusion par voie d'absorption
de Rezopole par France-IX

Projet de contrat d'apport Rapport sur la valeur Rapport rémunération APA

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba