Connecting Networks

IPv6

Le Test IPv6 Ready

Rezopole met en place, pour l'IPv6 Day 2012 et non seulement, un lien test qui vous permettra de savoir si votre adresse IP est "Ipv6 Ready".  

Contexte IPv4-IPv6

L'AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) a fait un état des lieux et note qu'il reste seulement 7,8% d'adresses IPv4 encore disponibles dans le monde. Seule solution pour faire face à cette pénurie - la migration vers l'IPv6. Après plusieurs annonces de son déploiement, un test planétaire a enfin eu lieu le 8 juin dernier : l'IPv6-Day. Google, Facebook, Orange, Yahoo... étaient de la partie. Cette expérimentation s'est révélée être une réussite. Éric Besson, ministre de l'Économie numérique, a annoncé, dès le lendemain, l'accélération de la migration en France.

Toutes les infrastructures gérées par Rezopole sont compatibles en IPV6.

Les apports de l'IPv6

L'espace d'adressage est plus grand :

  • identification de tous les équipements
  • communication de bout en bout

L'en-tête est simplifié :

  • 8 champs au lieu de 13
  • en-tête de taille fixe
  • extensions gérées par les "équipements terminaux"
  • disparition du "Checksum" du header

L'IPv6 permet également :

  • une auto-configuration : équipement entièrement "plug and play"
  • une mobilité plus simple à mettre en place
  • adressage : notation simplifiée

Intérêt d'avoir ses propres adresses IPv6

Toutes les structures importantes ou fortement basées sur Internet devraient disposer de leurs propres adresses afin d'être indépendantes de leurs Fournisseurs d'Accès Internet (FAI) et pouvoir accéder à un Internet à son origine : sur les noeuds d'échange. Avoir ses propres adresses IP permet de "peerer", de changer facilement de FAI et d'être vu depuis Internet comme un véritable réseau, non plus comme une branche finale d'Internet.

 

FaLang translation system by Faboba